top of page

Clotilde Darmon

Comment instaurer une communication positive au travail ?

Femme qui pratique la communication positive

Sommaire


Savoir communiquer n’est pas une clé, mais LA clé de votre développement personnel et professionnel. Lorsque que je parle de développement personnel, je ne parle pas d’un domaine d’activité, mais du développement de soi, de votre transformation intime et personnelle.


Notre communication, qu’elle soit positive ou négative, est le reflet de ce que nous sommes, de ce que nous ressentons, une conséquence directe de notre état. Dans cet article, nous allons apprendre ensemble à mieux communiquer. Nous allons voir en détail son impact positif au quotidien et, a contrario, son impact négatif.


1. La communication positive, la base d’un management efficace


Au sein d’une organisation, la communication revêt une importance capitale. Un manager se doit, non seulement d’en connaître l’importance, mais surtout d’articuler son management autour d’elle. Il est donc important, en tant que manager, d’être au fait des différentes techniques existantes.


Savoir communiquer positivement avec son équipe est important, mais savoir communiquer positivement avec ses clients l’est tout autant.


Pour le manager, il s’agira en premier lieu d’inspirer respect, confiance et d’accroître sa notoriété au sein de la société. Cela passe inévitablement par le fait de créer un climat de confiance avec ses collègues.


Favoriser l’existence et l’installation d’un espace suffisamment sécurisant pour que les employés se sentent libres de s’exprimer. Pour le manager, évoluer dans un environnement dans lequel ses collaborateurs accordent confiance plutôt que méfiance lui permet de transmettre plus efficacement.


Il devra apprendre à gérer ses propres sentiments, pour éviter de transmettre ses peurs, son stress ou ses angoisses. Une voix posée, une posture rassurante, une ouverture d’esprit… tout cela découle d’un certain calme intérieur.


2. Communication positive et rentabilité


Une étude du Harvard Business Review montre qu’un employé se sentant en confiance avec sa hiérarchie voit sa rentabilité augmenter en moyenne de 11 %. Pour une fourchette comprise entre 7 % et 20 %.


Mais, plus important encore, cette étude met en lumière le fait que les personnes occupant des postes hiérarchiquement peu élevés peuvent atteindre une hausse de productivité de 20 %.


Ce qui peut s’expliquer par le fait que plus les postes sont élevés hiérarchiquement, plus ils bénéficient déjà naturellement de certains privilèges.


Le bien-être au travail est directement lié à la communication positive, à la manière dont un manager considère ses collaborateurs et de la façon qu’il aura, grâce à son comportement, de savoir insuffler les ingrédients indispensables à une communication efficace.

  • respect ;

  • confiance ;

  • équité ;

  • crédibilité ;

  • écoute active ;

  • fierté, etc.

3. La communication positive et son impact sur l’entreprise

L’instauration d’une culture d’entreprise basée sur la communication positive est un puissant levier en termes de notoriété et d’image de marque pour l’entreprise.

Imaginez que chaque personne de votre entreprise soit en capacité de parler de son travail et de son entreprise positivement, tant dans sa sphère privée que professionnelle, auprès de ses amis et clients. Il n’y a pas de meilleure publicité ! Un collaborateur est un collaborateur, qu’il ou elle soit secrétaire, magasinier ou cadre supérieur ; l’image de l’entreprise se façonne à tous les niveaux. C’est pourquoi nous parlons ici de culture d’entreprise.


Une telle culture d’entreprise peut facilement permettre de se distinguer de la concurrence. De plus en plus d’entreprises cherchent à se façonner une image d’entreprise positive, compréhensive, à l’écoute de ses collaborateurs et en font même un cheval de Troie publicitaire.

  • Mac Donald, avec leur "Venez comme vous êtes" ;

  • LIDL, avec une campagne publicitaire humoristique entre un employé et son patron ;

  • Carglass, avec une campagne basée sur le témoignage de ses employés ;

  • Free, avec ses publicités décalées ;

  • Decathlon...

Le sentiment d’appartenance d’un employé à son entreprise lui permet de donner un sens à ce qu’il y fait, à poursuivre un objectif et à défendre ce en quoi il croit. Ce qui a, comme nous l’avons vu plus haut, un impact direct sur la rentabilité, tant de l’employé que de l’entreprise.

4. Installer une communication positive se construit !

Si l’importance d’une communication positive peut sembler évidente en théorie, elle est loin de l’être en pratique. Sa mise en place dépend de la personne qui devra la mettre en place, de sa personnalité, de son vécu, de son rapport à l’autre, de sa capacité à se remettre en question, de son empathie...


En d’autres termes de ses compétences en tant qu’humain. On peut parfaitement être un excellent professionnel et ne pas parvenir à manager ou rencontrer d’énormes soucis de communication avec ses collèges.

La plupart du temps, devenir manager est une promotion, un poste où l’on est parachuté sans la moindre idée de ce que cela signifie en termes de responsabilité.


Je ne compte plus les coaching d'employé, de tout niveau hiérarchique, stressé, angoissé, en manque de tant d’essentiel, théoriquement évident. Je peux dire sans hésiter que l’absence de communication positive y est à chaque fois pour beaucoup.


Qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un manager en recherche de solutions, les points suivants sont incontournables. Alors, par où commencer ?


5. Quelques éléments dispensables pour réussir une communication positive


Un rappel fondamental se rappeler que certains éléments constituant les bases de relations saines ne vont jamais de soi.

  • la confiance ;

  • le respect réciproque ;

  • le sentiment de sécurité ;

  • L’implication ;

  • la compréhension...

En tant que manager, cela implique souvent de poser la première pierre, de montrer l’exemple en somme. Cela peut paraître injuste ; cependant, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités (Spiderman 1 😉).

6. Observer votre communication

Observer la manière dont on communique. Nos défauts de communication sont souvent mécaniques, instinctifs et d’un point de vue psychologique, inconscients.


D’où l’importance de s’entraîner à s’observer pour s’en rendre compte. S’observer et prendre des notes sur ce que l’on remarque et questionner ses observations est un outil d’auto-coaching puissant et très surprenant.


Exemple de questions à se poser :

  • Mon attitude est-elle professionnelle ou personnelle ?

  • Quels sentiments ai-je ressentis ?

  • Avec le recul et en toute honnêteté, qu’est-ce que cela dit de moi ?

  • Ma façon de délivrer des informations est-elle positive ?

  • Sur une échelle de 1 à 10, évaluer la gestion de vos émotions lorsque vous communiquez.

  • Comment suis-je affecté par les émotions des autres ?

  • Suis-je à l’aise dans mes interactions avec mes collègues ?

  • Quelles compétences ai-je besoin d’acquérir pour améliorer ma façon de communiquer ?

  • Selon moi, mon équipe me fait-elle confiance ?...

  • Les phrases que j’utilise sont-elles impératives, ouvertes à discussion, laissent-elles de l’espace à mon interlocuteur pour s’exprimer ?

  • Ma façon de communiquer est-elle constructive ?

  • À votre avis, que pense-t-on de votre communication ? Qu’en dit-on ?

7. Questionner votre communication positive ou négative


Savoir se remettre en question est une clé sans laquelle rien n’est possible. Comment changer ce que l’on refuse d’admettre ? Il ne s’agit pas là d’un aveu de faiblesse, mais au contraire de faire preuve de force et d’intelligence, d’un challenge à relever.


Rien n’est plus facile que de rester dans sa zone de confort et de se rassurer avec des phrases telles que "Je sais, je suis comme ça, mais bon !" Ceux qui ont l’habitude de me lire l’ont déjà lu, nous ne sommes ni comme ci, ni comme ça. Nous sommes ce que nous décidons de faire de nous.


8. Mettre toutes les chances de son côté pour mieux communiquer


À la lumière de vos observations et de votre questionnement, certaines choses doivent vous paraître plus claires. Peut-être même en avez-vous découvert certaines.


Parfois, se remettre en question nous permet de prendre conscience et, de ce fait, de parvenir à changer certains dysfonctionnements. Cependant, cela ne suffit pas toujours. Gardez à l’esprit qu’il y a une grande différence entre savoir et pouvoir. Dans ce cas, faire appel à quelqu’un d’extérieur peut être une solution efficace, qui peut vous permettre d’aller vite et bien dans le changement que vous souhaitez.


Un travail personnel est indissociable d’un changement profond et durable. Reste à en évaluer la pertinence pour votre cas personnel.


9. Les bases d’un management qui n’appartient qu’à vous (exercice)


Cette cinquième étape va faire appel à votre imagination, à vos valeurs et surtout à un "vous" qui est parfaitement aligné avec son idéal. Cet exercice va vous demander d’aller chercher au-delà de ce que vous vivez actuellement, au-delà de ce qui est possible dans le présent et de réfléchir dans un absolu.


Lorsque je donne cet exercice en cabinet, je dis souvent les choses suivantes : "Lâchez-vous, amusez-vous, revenez à l’essentiel de ce qui compte pour vous, ne faites aucune concession".

Exercice : sur papier, répondez à cette question – Si j’étais mon manager idéal, je serais…

Si vous êtes manager aujourd’hui, vous avez été managé et avez sûrement rencontré plusieurs profils de management. Construisez à partir de vous, de vos envies et de vos expériences, le manager idéal.


Cet exercice est une boussole, un objectif détaillé de ce vers quoi vous tendez.


10. Se former pour mieux communiquer (formation)


Si précédemment, nous avons parlé de développement personnel ou plutôt d’évolution personnelle, il peut être important, en parallèle, de se former à la communication positive.


De nombreuses techniques existent, qui vous permettront de vous mettre en situation et de faire un lien précieux entre développement personnel et situations de travail concrètes. Trouver la formation qui vous convient vous sera facilité par les chapitres précédents.


Différentes méthodes telles que :

  • stratégies de coping ;

  • communication assertive ;

  • communication non-violente...

Suivre une formation vous en apprendra beaucoup sur les différents langages et la façon dont ils sont perçus par vos interlocuteurs, les choix d’un langage plutôt qu’un autre en fonction des situations. Vous apprendrez à anticiper certaines conversations et à en définir le but au préalable.

Vous apprendrez les subtilités de formuler une demande plutôt qu’un ordre. En formation, vous apprendrez également que certaines habitudes de langage peuvent créer de la frustration chez votre interlocuteur. La formation est propice à l’entraînement grâce à des ateliers, ce qui peut vous faire gagner beaucoup de temps et vous permettre de vous réajuster plus facilement.


De telles formations existent, à distance ou en présentiel, longues ou courtes. Il vous sera facile de trouver celle qui vous convient.

11. Faire appel à un coach professionnel

Un coach vous accompagnera dans le changement que vous souhaitez initier. Son rôle est de vous faire passer de "je sais !" à "Je peux !" et "je fais !"

Le coaching est basé sur l’action et le questionnement :

  • L’action, pour mettre en pratique une stratégie intelligente de changement de façon concrète dans votre vie professionnelle (une chose à la fois et chaque chose en son temps).


  • Un questionnement extérieur, pour vous aider à prendre conscience de ce que vous dites et de ce que vous faites.

Le coaching est une action ponctuelle dans le temps et la durée d’un coaching est compris entre deux à quatre mois en fonction du besoin.


Conclusion

La communication positive est à la base de toutes relations saines et son impact sur le fonctionnement d’une organisation n’est plus à prouver.

Respect et confiance ne vont pas de soi. Un climat positif en entreprise se construit. Pour un manager, certaines compétences, tant personnelles que professionnelles, sont requises. Dans beaucoup de cas, une formation, bien que nécessaire, ne peut pas constituer la seule réponse. Un travail au niveau personnel peut s’avérer nécessaire.


La psychologie et le coaching peuvent être des outils puissants de changement. Une communication positive au sein d’une société augmente significativement le bien-être au travail, ainsi que la rentabilité de ses employés (en moyenne de 11 %) et sert à faire grandir l’image de marque de l’organisation.


 

Clotilde Darmon (Coach en communication positive)

En tant que coach, vous aider à améliorer vos interactions professionnelles est mon métier.


Je vous invite à prendre contact avec moi pour un entretien de contact offert, si vous ressentez le besoin d’être accompagné.





 

positif, management, compétences, objectif, formation, psychologie, informations, vie, gestion, société, coaching, formations,

constructive, interne, appartenance, humaines, salariés, adopter, positives, module,

Comments


bottom of page