top of page

Clotilde Darmon

Savoir dire non ! Programme d'apprentissage

Sommaire :


1) Savoir dire non, un enfer quotidien !

2) Pourquoi est-ce si difficile de savoir dire NON !

3) Pourquoi culpabiliser est une erreur ?

4) Et si vos certitudes vous trompaient ?

5) Pourquoi est-il important d’apprendre à dire non !

6) Savoir dire non, définir votre objectif final

7) Crée votre plan d’apprentissage

8) Savoir dire non ! Conseils et astuces.

Conclusion



Femme qui dit non au burn-out

Savoir dire NON ! S’opposer, faire valoir ses opinions, mettre ses principes et ses valeurs en avant, ne pas être d’accord, exprimer ses envies et le faire savoir… Beaucoup de personnes ont un vrai problème, voire une véritable peur avec le fait de dire non.


Savoir dire non, un enfer quotidien!



Depuis que vous êtes tout petit, s’il y a bien une chose que l’on vous a appris, c’est à dire oui ! Paraître agréable, poli, arrangeant, être toujours d’accord même si vous ne l’étiez pas.


Les étapes qui suivent sont un peu comme une formation qui peuvent à terme vous permettre de faire face à votre peur, améliorer vos réactions. Vous y gagnerez en estime et confiance de vous.


Pour la plupart des gens, il aura fallu attendre 18 ans pour commencer à oser donner son avis et surtout pour que celui-ci soit pris au sérieux. Et encore je suis optimiste !


Peut-être qu’aujourd’hui vous ne vous sentez pas très à l’aise quand votre supérieur s’adresse à vous directement, peut-être que lorsqu’il lève la voix vous vous transformez en petite souris.


Vos joues deviennent rouges, impossible de faire passer vos idées, nuit blanche a vous repasser la scène en boucle et une avalanche de remords, « J’aurais dû dire ceci, j’aurai dû dire cela. »

Et puis il y a la colère, la colère cachée, qui ne se voit pas, qui ne s’entend pas et qui ronge de l’intérieur. On en veut à l’autre de ne pas avoir deviné, a soi de ne pas avoir su dire s’oppose.

Ne pas faire de vagues et mettre tout le monde d’accord en étant d’accord avec tout le monde est le meilleur moyen de ne pas se faire remarquer. Mais c’est aussi le meilleur moyen d’être frustré et de ne pas avancer dans la vie.

Pourquoi est-ce si difficile de savoir dire NON


  • Vous avez peur de décevoir ou de blesser l’autre ?

  • Les conséquences que cela pourrait avoir vous stress ?

  • Faire plaisir à l’autre passe avant tout, passe avant vous ?

  • Par manque de confiance en vous ?

  • Par manque de confiance en l'autre ?

Un peu comme si vous vous s’effaciez de l’équation. Vous abandonnez tout vouloir ou pouvoir à la simple idée de décevoir ou de blesser.

Imaginer provoquer la moindre tristesse ou déception à l’autre, vous place immédiatement soit dans la peau du méchant, d’une mauvaise personne, soit dans la peur d’être perçu comme incompétent(e) et pas à la hauteur.

En faisant ça, vous prenez en charge, a votre compte, les sentiments et intention de l’autre.

Pourquoi culpabiliser est une erreur ?



Parce que vous ne pouvez objectivement pas savoir réellement ce que l’autre ressent ou ressentirais.


Vous ne pouvez que l’imaginer. Vous n’êtes pas lui et il n'est pas vous. Penser savoir ou être certain de ce qu’il pourrait ressentir en cas de “non” de votre part est une projection, que vous fabriquez à partir de vous.


A partir de votre propre vécu, de vos propres expériences passées. Demandez-vous, pourquoi est-ce que vous en savez aussi long sur ce que ça peut faire de s’entendre dire non ?



Parce qu’un jour on vous a dit non et cela vous a blessé profondément, ce qui a affecté votre confiance en vous. Ou parce qu’un jour l'autre a mal réagi et vous a mal jugé.

Mais ça c’était hier, et hier, vous n’étiez pas la personne que vous êtes devenue aujourd'hui.

Jusqu’ici votre esprit est convaincu que dire non fait très mal. Il va falloir lui prouver le contraire, doucement, mais sûrement et oser !


Et si vos certitudes vous

trompaient ?


Et oui ! Ce n’est pas parce que nous sommes convaincus de quelques chose, que c’en est vrai pour autant. Personne, ni aucune circonstance, ne possède le pouvoir de vous obliger à faire ou dire quoi que ce soit. Si vous n’en avez pas envie.


Non seulement vous êtes seul à détenir ce pouvoir, mais vous êtes aussi la seule à pouvoir l’utiliser correctement. C’est à dire pour vous et non contre vous.

Je me sens obligé de dire oui !


Si vous vous sentez obligé de faire ce que vous ne souhaitez pas, c’est uniquement parce que vous cédez ce pouvoir à votre interlocuteur.


Pensez-y, à chaque fois que la situation se présente, que vous cédez votre pouvoir, que se passe-t-il ? Vous ne vous sentez pas bien. La culpabilité s'installe et votre esprit vous mène la vie dur.

Vous ne trouvez pas injuste de confier quelque chose à quelqu’un sans mode d’emploi et de lui reprocher ensuite de l’avoir mal utilisé ?

Un exercice intéressant consiste à se poser 4 questions de 2 points de vue différents. Choisissez quelqu'un à qui vous avez du mal à dire non.

Visualisez là. Et essayez de réponse à ces 4 questions ?

1- Est-ce que cette personne me confie son pouvoir ? Et pourquoi ?

2- Est-ce que j’aimerais qu'elle me le confie son pouvoir ? Pourquoi ?

3- Comment formule-t-elle ses refus ?

4- Est-ce que cela me semble juste ?

A votre tour ensuite.

1- Est-ce que je confie mon pouvoir a cette personne et pourquoi ?

2- Est-ce que lui confier mon pouvoir me fait du bien, pourquoi ?

3- Comment est-ce que je formule mes refus ou par quel moyen, pourquoi ?

4- Est-ce que cela me semble juste, pourquoi ?

Faites par écrit, cet exercice devrait beaucoup vous aider.

Pourquoi est-il important d’apprendre à dire non !


Parce que c’est en disant “non” que l’on se construit dans la vie et non en disant oui.


Lorsque que vous dites oui, vous ne prenez aucun risque, vous ne vous exposez pas. Lorsque vous dites non, immédiatement après vous devez vous justifier, mener des actions et prendre des risques.

Cela suppose que vous sortiez de l’ombre et que vous fassiez entendre votre voix. Ce qui demande une certaine confiance en vos compétences, en votre capacité, à vous battre pour vos idées.

C’est en disant non que vous vous légitimer au regard des autres, mais pas seulement, à vos yeux surtout. Quel que soit votre l’âge, qui n’a pas été un jour fier d’avoir fait entendre sa voix ?

Rappelez-vous ce moment où vous avez réussi à dire ce que vous aviez à dire au bon moment. C’est un instant de vie où l’on se sent fort, capable. C’est aussi un moment qui vous montre que vos limites ne sont pas là ou vous les aviez placées.

Savoir dire non, définir votre objectif final



Ne pas réussir à dire non est souvent une question de priorité personnelle mal définie. Dire non est une bonne chose, mais est-ce le but recherché ?

Et c’est là que vous me dites...”mon but est d’enfin savoir dire !”


Oui et non. Oui parce que savoir dire non est un objectif personnel en soi. Et non parce qu’il n’est pas l’objectif final.

L'objectif final n'est-il pas de vous sentir plus fort(e), plus entendu, fier(e) de vous et d’avoir enfin le sentiment d’être respecté... savoir dire non n’est en fait qu’un moyen d’y parvenir, une compétence à acquérir.

Alors ! Comment enfin savoir dire non ?

Et bien tout d’abord en définissant un cadre de travail.

Pas de résultat sans une bonne stratégie que j’appellerai “plan d’entraînement", qui vous dira comment agir et quand agir.


Depuis toujours lorsque que vous avez dû apprendre quelque chose, vous n’avez pas commencé par la fin. Il vous a fallu un cadre, permettant d’organiser votre apprentissage, étape par étape. C’est très exactement ce que nous allons faire maintenant !

Crée votre plan d’apprentissage


Avant de commencer procurez-vous un carnet d’écriture, dans lequel vous effectuerez les étapes qui suivent.


L’écriture va vous être très utile et vous permettra de gagner beaucoup de temps. Ce carnet est sensé vous accompagner partout, nous verrons pourquoi un peu plus tard.

Etape 1 : Répondez à ces trois questions par écrit :

  • Pourquoi est-ce que je souhaite dépasser mon blocage et enfin dire non ?

  • Lorsque vous saurez dire non, qu’est-ce que va changer pour vous ?

  • A qui souhaitez-vous dire non ? Aux autres ou à vous-même ?

Etape 2 : Visualiser l’objectif

Fermez les yeux et essayez de vous former une image mentale de vous ayant acquis la capacité de dire non.

Vous pouvez mettre en scène mentalement un moment, au travail par exemple ou vous n’arrivez généralement pas à dire non et vous imaginer ensuite la même scène mais cette fois vous y êtes parvenu(e). Que ressentez-vous ?

Choisissez un moment chaque jour et refaites cet exercice encore et encore jusqu’à ce que votre représentation mentale soit limpide.

Notre imagination est très surprenante vous verrez.

Etape 3 : Se mettre en action

Maintenant prenez temps de réfléchir et répondez à cette question : Quelle est la plus petite action que vous pourriez faire et qui serait un premier pas ? (Toujours par écrit)

Soyez progressif, commencez par une action facile à mener. Et augmentez la difficulté à mesure que vous vous sentez à l’aise.

Ne brulez aucune étape est la garantie d’apprendre et de maîtriser sur le long terme.

Exactement comme si vous repreniez le sport. Vous n’allez pas faire 30km à vélo, mais 3 ou 6 et augmenter la difficulté au fur et à mesure.

Rappelez-vous : “une chose à la fois et chaque chose en son temps”.

Savoir dire non ! Conseils et astuces.


Si vous ne parvenez pas à dire non à vos ami(es) lorsqu’ils vous sollicitent, essayer de changer votre vocabulaire. Dites “ça me ferait vraiment du bien mais...”ou “j’adorerais mais…”.

Trouvez une bonne raison et déclinez. Mais avant de raccrocher, proposer quelque chose à cette personne en remplacement à un autre moment.


De cette façon vous offrez à votre esprit une contrepartie et vous serez parvenu à dire non, sans culpabiliser.

Cependant cette contrepartie, de proposer autre chose, n’a pas vocation à rester systématique. A mesure que vous vous sentirez à l’aise les contreparties devront diminuer.

Conclusion


Travailler sur vous pour acquérir des compétences en communication personnel pour enfin savoir de dire Non. Oser poser des limites, des limites clair sans culpabiliser, sans stress. Apprendre à dire non pour formuler un refus sans craindre la réponse de votre interlocuteur, cela concerne votre développement. Votre capacité a vous fixer des objectifs pour gagner en confiance.

Et l'estime de vous est la clef !

Dans tous les cas, ne pas oser dire non, c’est placer l’autre au cœur de vos priorités, là où se devrait être vous.


Savoir dire non, alors que jusqu’ici vous n’y arriviez pas, est possible.

Dire non sans peur, sans rougir ou se sentir coupable, est possible.

Faire passer vos idées et vous sentir légitime, solide, à votre place dans votre vie, est possible.


Vous avez, nous avons tous, le pouvoir d’apprendre ce que nous ne savons pas.

Considérez votre peur de dire non comme une simple compétence que vous ne possédez pas encore et qu’il vous faut acquérir.

 

Clotilde Darmon coach burn-out

Savoir dire non ! Ça s’apprend, ça se travaille. Comme toutes choses que vous êtes en mesure de faire facilement aujourd’hui. Je peux vous aider à gagner en assurance, à enfin dire non sans culpabilité. Vous pouvez réserver une séance de contact de 30 mn offerte avec moi.




J'espère que tous ces conseils vous seront utiles et vous aiderons à atteindre vos objectifs.

Clotilde Darmon

bottom of page